31 AOUT – CA Y'EST, C'EST FINI... ON VA PAS S'DIRE AU REVOIR...

 

On avait presque failli vous oublier ! Mais, non, ça va pas ! C'est pas possible de vous oublier comme ça... Vous nous avez suivi avec plus ou moins de rigueur mais toujours avec beaucoup d'enthousiasme, alors, on n'allait pas vous laisser tomber comme des vieilles chaussettes !

 

Oui, mais voilà, le tourbillon du retour nous a rattrapé et on a mis quelques jours à s'en remettre. Entre les dernières heures de vol où la boule au ventre s'est jointe à nous, nos prolongations touristiques familiales en Espagne où nous avons repris le chemin des kilos, la grande fête pour célébrer les 30 ans d'Ophély et la retour de la trilogie « métro, boulot, dodo », on n'a pas vu les deux dernières semaines défiler !

 

Enfin, le principal, c'est que l'on soit là de nouveau pour vous faire par du bilan chiffré définitif que vous pouvez découvrir en cliquant ici et nos impressions russes à lire par-là.

 

Pour les nostalgiques, rassurez-vous, on réfléchit à une session complémentaire... sur les « FAQ » et les « TOP 3 » du voyage, par exemple. Si vous avez des idées ou de la curiosité à assouvir, à vos claviers : itinerairebis.org@gmail.com.

 

A bientôt !

Remerciements

Un encart spécial pour remercier celles et ceux qui, de par leur aide, vont rendre notre voyage plus confortable :

- Pascal, à qui nous penserons dès que nous regarderons nos pieds,

- Lili et Alex, qui auront permis que nos nuits soient douces et réchauffées,

- Flo et Clément, grâce à qui, nos nuits dans les contrées inhospitalières du Nord s’effectueront au sec,

- Maman et Papa Haramboure, sans qui il aurait fallu s’embarquer dans un déménagement pénible et fastidieux,

- Et puis tous les autres dont les noms figurent au détour du site et qui n'en sont pour autant pas moins importants !

COMPENSER NOS EMISSIONS DE CO²

Nous sommes très chanceux de pouvoir aller découvrir les merveilles que la Terre a à nous offrir. Mais, ayant parfaitement la conscience que cette chance a un coût écologique pour la Planète, nous ne pouvions pas envisager de ne pas compenser. Dans cette démarche, nous avons choisi de compenser un programme par continent traversé, proportionnellement à l’empreinte carbone que nous laisserons sur chacun de ces continents. Ainsi, nous souhaitons soutenir les projets de MyClimate :

-          « Economiser de l’eau dans la maison à Lucerne » en Suisse,

-          « Du charbon à la biomasse au Limpopo » en Afrique du Sud,

-          « Collecteurs solaires à Alajuela » au Costa-Rica,

-          « Energies éolienne dans le Manawatu » en Nouvelle-Zélande,

-          « Installation de biogaz » au Népal.