LA FOIRE AUX QUESTIONS…

 

 

COMME SON NOM L'INDIQUE !

Toutes les questions que vous vous posez sur le voyage...

Que vous ayez osé ou non les demander !

Avant le départ…

  • Pourquoi ce tour du monde ?

Un jour, la vie fait que l’on se pose la question de ce que l’on veut vraiment vivre avant de disparaitre... Pour nous la réponse a été aussi immédiate qu'évidente. Alors, on s'est dit qu'il fallait le faire dès que l’occasion se présenterait.

 

  • À quel moment est née l'idée d'un tour du monde ?

L'idée germait en nous depuis longtemps, très longtemps ; un rêve d’enfant en quelque sorte qui s’est renforcé avec le temps. Et puis, plus concrètement, il y a de cela 2-3 ans environ, des événements nous ont fait prendre conscience qu’il fallait être à l’écoute de ses envies et de son environnement pour voir ainsi le moment propice arrivait et le saisir. Nos signaux personnels étaient déjà presque tous au vert quand la crise s’est présentée. Dernier signal professionnel allumé, il ne restait plus qu’à foncer.

 

  • Est-ce compliqué de préparer un tour du monde ?

Réponse de normand : « Oui et non » ou la encore plus classique « Quand on veut, on peut ! ». Car, même si le chemin est semé d'embuches, l’envie est tellement forte que l’on oublie vite les inconvénients !

 

  • Combien de temps partez-vous ?

Initialement, on avait envisagé une escapade de 15 mois pour éviter de se conformer au classique 1 an mais, certains chefs d'Ander en a décidé autrement… à son grand désarroi ! On se « contentera » donc de 369 jours !

 

  • Si vous aviez à résumer en une phrase votre souhait pour ce voyage ?

Ander : « Ça devait bien arriver ! »

Ophély : « Pourvu que cela ne s’arrête jamais ! »

 

  • C'est pour quand le grand départ ?

Le 08/08/09 ! On n’est pas chinois mais presque !

 

  • Et vous prévoyez revenir à Paris à quelle date ?

Nous serons de retour le 15 août 2010 pour fêter les 30 ans d'Ophély (18 août pour ceux qui l’ignorent ou auraient oublié).

 

  • Quels pays avez-vous l'intention de visiter ?

Pour tout savoir sur notre itinéraire, allez faire un tour dans la rubrique « Escales ».

 

  • Comment avez-vous choisis les destinations ? Pourquoi n’allez-vous pas en Asie du Sud-est et très peu en Amérique du Sud ?

Généralement, une grande majorité des backpackers qui font un tour du monde favorise l'Amérique du Sud et l'Asie du Sud-est, deux zones extraordinaires avec une concentration incroyables de belles choses à voir et à faire. Cependant, ce sont deux régions que nous connaissons déjà.

Et puis, pour nous, un tour du monde, c'est un « tour du monde », avec un pied sur chacun des 5 continents. Nous avons alors choisi 1 ou 2 pays-phare qui nous paraissaient incontournables par continent : l’Islande pour l’Europe, la Namibie pour l’Afrique, le Costa-Rica et la Colombie pour l’Amérique, la Nouvelle-Zélande pour l’Océanie, l’Inde et la Mongolie pour l’Asie. Et nous avons étoffé notre périple à partir de là.

 

  • Partez-vous faire de l’humanitaire ? Sous quelle forme ?

On part au Zimbabwe en mission humanitaire avec Planète Urgence. C’est une ONG née en juillet 2000 et qui a créé la notion de « congé solidaire ». Elle a pour objectif de mettre en place de nouveaux moyens d’action pour lutter contre la destruction de la Planète et contre les inégalités entre le Nord et le Sud. Pour plus de détails, nous vous invitions vivement à visiter leur site : www.planete-urgence.org Parce que chacun d’entre nous peut aider !

 

  • Est-ce votre premier voyage ensemble ?

Ce n’est pas le premier et, on y croit fort, sûrement pas le dernier non plus.

 

  • Quels types de sentiments avez-vous vécus durant la préparation ?

On passe un peu par toutes les phases ! Depuis l'euphorie de la prise de décision du départ, en passant par le désespoir de gérer l'administration française, jusqu'à la montée en puissance des quelques semaines avant le départ... Mais même s’il y a toujours des moments de flottement ou d'incertitude, c'est tout de même la joie et l'excitation qui prédominent !

 

  • Allez-vous vous engueuler pendant tout ce temps ?

On s'engueule déjà en temps normal alors pensez-vous qu'en étant 24h sur 24 l'un avec l'autre, ça va améliorer la chose ? ;-) Même pas peur ! Notre capacité de résistance l’un à l’autre commence à être bien rodée !

 

  • Une petite crainte qui subsiste ?

Bien sûr, mais chut ! Il ne faut pas le dire… Pour ne pas affoler nos mamans !

 

  • Quelle est l’étape à ne surtout pas négliger dans la préparation d’un tour du monde ?

Et bien, toutes. C’est une construction qui prend forme progressivement, étape par étape. Et qui est nécessaire pour plonger corps et âme dans l’aventure. On « abandonne » en quelque sorte une vie pour en construire une autre. C’est grisant ! Mais, pour l’essentiel et le côté pratique : la carte bleue. Le reste peut toujours laisser place à l’improvisation !

 

  • Avez-vous un dernier conseil à nous communiquer ?

Ander : « Si ce que vous venez de lire vous titille, pas d'hésitation, c'est que vous êtes mordus ! Faites vos sacs et rejoignez-nous dans le club des tourdumondistes ! »

Ophély : « Si vous vous êtes déjà dis : « Un jour, je ferai le tour du monde ! ». N’attendez plus, foncez !

 

… au retour !

  • Quel pays vous a le plus plu et pourquoi ?
  • Sur le plan personnel, que vous a apporté ce tour du monde ?

petit parcours d’itinérairebis.org 

Nous ne pouvions pas ne pas vous faire la genèse de ce nom.  

Tout commence lors d’un repas entre amis où Patrick, alias « Loust » pour les intimes lance innocemment : « Pourquoi pas « Itinéraire Bis » ? » Et, voilà, comment après plusieurs semaines de recherches, de propositions, de débats entre Ander et Ophély, ce fut aussi simple d’avoir la révélation.

Cette expression correspond parfaitement à la philosophie de notre tour du monde : un autre chemin. Un itinéraire hors des sentiers battus ; pas d’Amérique du Sud, pas d’Asie du Sud-est.

Une fois le nom adjugé, le plus amusant arrive. Le nom de domaine était bien évidemment déjà réservé mais non utilisé. Nous nous sommes alors retrouvés à contacter le propriétaire du moment, B.H. (il se reconnaîtra) pour lui demander de nous céder le nom de site, ce qu’il fit gentiment. Merci à lui.

Et ainsi,  après quelques échanges de mails, nous devinrent propriétaire du nom.

Naquit alors www.itinerairebis.org, version Ophély et Ander !