COLOMBIE

AU PAYS DE L’OR BLANC

Capitale : Bogota
Régime :
République
Monnaie : Peso colombien (COP)
Superficie : 1 138 910 km²
Population :
45 millions
Langues :
Espagnol
Religions : Catholiques (90%)

 

 

Pourquoi la Colombie ? 

  • Parce que la publicité de l'Office du Tourisme de Colombie le dit si bien : « Le seul risque est de vouloir y rester. ». On vous voit déjà d’ici hocher de la tête en vous disant que nous sommes fous. Pas du tout ! Selon plusieurs retours que nous avons eus, le pays des FARCS et des « narcos » est décrit bien plus sympathique et accueillant que ne le décrivent les médias... Et comme les médias, ça nous connaît, et bien, on veut vérifier par nous-mêmes !
  • Parce qu’Ander ne pouvait pas ne pas découvrir la patrie de sa chanteuse préférée : Shakira ! Oui, oui, vous pouvez vous moquer… avec l’autorisation d’Ophély.

 

Que pensons-nous y trouver ?

La Colombie, c'est notre objectif principal en Amérique du Sud !

Cali, Medellin, Bogota… En voilà des noms qui font froid dans le dos ! Pourtant, malgré sa réputation sulfureuse de Dame facile, sujette à tous les vices et toutes les violences (merci les médias...), il semble que la Colombie soit plutôt gaie et colorée. Il se dit même que la ville de Carthagène vaut à elle seule le détour...

Les Colombiens, eux, disent en avoir assez d'être tous pris pour des « narcos » hargneux et armés jusqu'aux dents... Nous étions donc dans l’obligation de leur laisser le bénéfice du doute et aller à leur rencontre. Car, comme dirait Ander : « Dans la patrie d'Higuita et de Shakira, ils ne peuvent pas être tous foncièrement mauvais ! »

Et puis, on espère bien pouvoir participer à quelques ferias locales pour oublier le fait qu'on loupera celles de chez nous. Et si nous sommes chanceux, on profitera même du carnaval de Barranquilla dont la notoriété n'est plus à faire !

 

Alors, ça a donné quoi ?

 

Si l'on vous dit Colombie... ? Un sourire, une pensée... Ingrid, la guérilla, la drogue...

 

Voilà une vision bien réductrice de ce « stupéfiant » pays (c'est facile mais pour un bilan on se devait de le faire...) qui cache la partie la plus importante de ce qu'il est réellement. La « Locombia » est une terre qui a bien plus à offrir que ces clichés un peu trop dictés par la politique yankee. Sa position géographique entre 2 océans, ses 3 cordillères qui se regroupent au sud pour former le début des Andes et sa partie sud-est en plein bassin amazonien annoncent la couleur ! Vous aimez la bonne cuisine ? Goutez une bonne « bandeja paisa » suivie d'un « canelazo » pour digérer. Des plages ? Regardez Providencia ou Sapzurro sur Google ! De la montagne ? Fastoche... 5125 mètres au Neivado de Ruiz. Des activités outdoor ? Rendez-vous à San Gil pour du rafting ou du parapente. Un beau désert ? Regardez nos photos de La Guajira... De la culture ? Les quelques heures passées au musée de l'or sont une merveille ! Mais avant tout et pour tout, c'est la gentillesse des gens qui nous aura marqués ! Soucieux de cette image de narcos et guérilleros qui leur colle à la peau, ils sont toujours prêts à vous prouver le contraire !

Alors, nous direz-vous la Colombie, c'est le paradis ? Malheureusement non, car si on creuse un peu dans la politique intérieure du pays lors de discussions animées avec les locaux, on se rend compte qu'il y a d'énormes problèmes qui prendront des années voire plus pour être résolus, sans parler de la méfiance d'une grande partie de la population vis-à-vis des paramilitaires, de l'efficacité réelle de la police et des méthodes de nettoyage (tiens, ça nous rappelle quelque chose...) employées par le gouvernement. Et puis, les inégalités sociales sont telles dans les villes qu'il y a une infime quantité de mauvaises gens qui peuvent porter une ombre sur la réelle amabilité générale...

 

Alors OUI, on a beaucoup aimé la Colombie, ses gens, ses paysages et sa culture mais un peu moins ses longs trajets en bus (il faut dire que le pays est vaste et la vitesse moyenne n'excède pas les 40 km/h...) ! Et lorsque l'on regarde la carte du pays et qu'on se dit que malgré nos 30 jours de voyage on n'est pas allés à Santa-Marta et le parc Tayrona, les îles San Andres et Providencia, la côte pacifique et les sublimes plongées de Malpelo, l'Amazonie à Leticia, la partie très très andine de Pasto, etc. On se dit que ça fait autant de raisons de prévoir un autre trip dans le coin avant que le pays ne s'ouvre de trop aux curieux...

 

Et plutôt que le fameux slogan employé par le ministère colombien du tourisme qui dit : « Le seul risque est de vouloir y rester » (transformé en France en « Vous ne voudrez plus en repartir » pour des raisons politiquement correctes), nous, on préfère l'expression qui montre la fierté que les Colombiens éprouvent lorsque l'on évoque leur pays : « Si vous voulez voir la biodiversité, allez au Costa-Rica ; si vous voulez voir les civilisations précolombiennes, allez au Pérou ; si vous voulez voir des belles plages, allez au Brésil ; si vous voulez voir des paysages andins, allez en Bolivie... et si vous voulez voir le tout en une seul fois, venez en Colombie ! »

 

On en retient finalement des fils rouges... :

. les innombrables mobylettes... Qu'elles soient taxi ou personnelles, elles sont toujours accompagnées de gilets et de casques floqués de la plaque d'immatriculation.

. les billards... Que l'on trouve partout, toujours un bon prétexte pour se boire 2 ou 3 aguardientes.

. les vélos en campagne... Qui permettent d'aller partout même sur les routes les plus pourries à moindre frais et vu les dénivelés, on comprend que l'on puisse retrouver quelques colombiens sur le Tour de France.

. les minutes de téléphone portable à vendre à tous les coins de rue.

. la conduite générale des colombiens... S'il y a de la place pour 2, on passe forcement à 3

. le tourisme local très important en Colombie... Après des années d'insécurité sur les routes, les colombiens repartent à la découverte de leur pays.

. les Renault... Tellement omniprésentes (notamment Logan et Sandero - clin d'œil à la famille Haramboure) que les colombiens croient que la marque est colombienne.

. l'expression « cheverre ».(qui veut dire « super ») ou leur plus grande utilisation des « tico » à la fin des mots que chez les costariciens.

. la musique omniprésente... souvent à fort volume.

. enfin, les superbes salades de fruit avec ou sans fromage (sans pour nous, merci...) qui font du bien quand il fait chaud.

 

Le proverbe colombien

« La paresse est la mère de tous les vices. Mais c'est une mère non de dieu et ça se respecte. »