NOUVELLE - CALEDONIE

LE DEUXIEME CAILLOU D'OPHELY

Capitale : Nouméa

Statut administratif : Territoire français d'outre-mer disposant du statut particulier de « collectivité spécifique » en attendant le résultat du référendum local de 2014 pour ou contre son indépendance.

Monnaie : Franc pacifique (CFP)

Superficie : 19 100 km²

Population : 230 000

Langues : Français, 27 langues kanakes (groupe linguistique mélanésien)

Religions : Catholiques (70%), Protestants (16%), adeptes de croyances kanakes, Musulmans.

Pourquoi la Nouvelle-Calédonie ? 

  • Parce qu'on s'est dit qu'on aurait bien besoin d'un peu de repos et de farniente après 8 mois sur les routes et avant d'attaquer l'Asie, notamment l’Inde et la Chine !
  • Parce que l'Ile des pins et les plongées calédoniennes sont extrêmement réputées.
  • Parce que rater l’occasion de faire un petit coucou à Sylvia aurait été impardonnable !

 

Que pensons-nous y trouver ?

L'île a une telle réputation en France Métropolitaine qu'on ne peut s'attendre qu'au paradis sur terre ! Une nature luxuriante, des plages de cartes postales, des fonds sous-marins d'une beauté hallucinante, le plus grand lagon du monde… ! Le plus délicat va être de choisir.

1 semaine, ça va passer tellement vite. Car mine de rien, le « Caillou » est grand !

Mais, Nouméa, le parc de la Rivière Bleue et l’île aux Pins devraient avoir notre préférence.

Et puis, nous espérons aussi approcher les traditions de l’intrigante culture kanake.

Sans oublier quelques apéros en compagnie de Sylvia que nous serons ravis de revoir depuis le temps.

 

Alors, ça a donné quoi ?

« Casse pas la tête » comme on dit ici ! Et bien, c'est un peu l'impression que l'on a eu durant cette semaine. Gilbert et Nadine nous ont gentiment pris sous leurs ailes et tout s'est enchaîné facilement : excursion nautique, survol aérien, barbecue festif... Tout y était et nous nous sommes régalés.

 

Mais au-delà de l'accueil « caldoche », les paysages nous ont également réservé de bonnes surprises, telles les contrastes de terre ferrugineuse et de brousse verdoyante du Grand Sud ou la jungle humide du plateau de Dogny. Nous aurions bien aimé en découvrir encore davantage mais Grande Terre porte bien son nom. 2 fois la Corse en 1 semaine... c'était purement et simplement Impossible. Une prochaine fois, peut-être.

 

Il ne faut pas oublier non plus, le petit bijou de notre séjour : le lagon. On ne pouvait que tomber sous le charme de ces eaux turquoises inondées de requins, de coraux multiformes, de poissons multicolores et de langoustes gigantesques. Comment résister à un festival pour amateurs de jeux aquatiques !

 

Le seul bémol peut-être que l'on pourrait garder dans un coin de notre tête, ce serait ces sous-entendus ethniques qui soulignent certaines tensions sur le « Caillou ». 2014 (date du prochain référendum sur l'indépendance de l'île) fera peut-être évoluer ce constat ?!

 

 

On en retient finalement des fils rouges... :

. l'accueil remarquable de Gilbert et Nadine... on les attend de pied ferme en Métropole !

. le lagon calédonien... une pure merveille !

. le contrôle aérien. Même à 14 000 km, ils parlent le même langage !

Le proverbe néocalédonien

« Quand on voit les îlots…, c'est qu'il va pleuvoir. Quand on ne voit plus les îlots…, c'est qu'il pleut ! »